Marc Seberg - L'amour aux trousses (45t promo)

L amour aux trousses

Il lève l'ancre...
Gonflent ses voiles : un nouveau départ.

SI tu l'attends
il te reviendra.
Quelqu'un, quelque part, te tend les bras.

Une jeune geisha,
dans une maison de thé
à Kyoto,
sur une natte,
l'a enivré de saké
au son du koto.

Il t'a cherchée
cherchée de bras en bras,
croisée et perdue mille fois déjà.

Si tu l'attends
il te reviendra.
Quelqu'un, quelque part, vers toi, tend ses bras.

Dans les vitrines
des rues chaudes de Brême
ou de Hanovre,
des mannequins s'animent
le temps d'un " je vous aime
my love ".

Si tu attends, il reviendra.
Si tu l'attends, il reviendra.
L'amour aux trousses,
aveugle et sourd
enfin !
L'amour au cœur
attend son heure
pour te prendre par la main.

Sur chaque lit de passage
se précise ton visage.

Dans cette chambre, comme dans un écrin,
les tentures blanches ont conservé les plaintes.
Les traces d'un passé qu'il reste à assembler,
les rires et les chagrins, les règles d'un jeu à réinventer.

Il a forcé
la porte des cités
défendues.
Il est tombé
dans les pièges que Circé
lui a tendus.

Si tu attends, il reviendra.
Si tu l'attends, il reviendra.
L'amour aux trousses,
aveugle et sourd
avance.
L'amour au cœur
attend son heure
si tu lui laisses une petite chance...

Un soir, le ciel s'ouvrira un instant, lumineux
un jour perdu, un point s'agrandira, merveilleux
un soir, le ciel s'ouvrira à jamais, lumineux
un jour nouveau, un homme s'avancera, amoureux.

Philippe Pascal

Assieds-toi, on est si bien ensemble
Tous entre amis, à l'étroit
Mais on est bien ensemble,
Dans l'antichambre du paradis
Regarde l'eau de pluie
Un avant-goût du paradis
L'arrière-goût de l'ennui
Un bonheur infini

Les longs dimanches après-midi
Les longs dimanches après-midi

Il est si loin de tout
Et se fout de savoir pourquoi
Il est si loin de nous
Il répète : "L'horizon est là, il suffit de tendre les doigts"
Juste un gosse un peu moins sage
Une envie folle de courant d'air
Juste un garçon plus sauvage
Qui refusait l'idée d'admettre
Que demain soit comme aujourd'hui
Un long dimanche après-midi
Toute sa vie
Etendue là
Qui se cache sous les draps
Du lit et puis
Epouse une forme évanouie

Aujourd'hui, tout est tellement tranquille
Pas de surprise, sans souci
C'est calme et si tranquille
Un avant-goût de paradis
La langueur de Verlaine
Dans l'antichambre du paradis
Un vieux ming (?) sur la scène
Se mêle à nos prières
Que demain soit comme aujourd'hui
Un long dimanche après-midi
Toute une vie
Les longs dimanches après-midi
Les anges blonds face à cent nuits

Philippe Pascal